PRÉSENTATION DU CRÉDIT SOCIAL

Le Crédit Social, alias Démocratie Économique.

http://credit-social.over-blog.com/article-credit-social-par-louis-eve-39047655.html

Monsieur Louis EVEN (23 mars 1885 – 27 septembre 1974) était un philosophe et un religieux canadien. Il est principalement connu pour avoir introduit le crédit social au Canada Français.

Né à Montfort-sur-Meu en Bretagne, il entre chez les Frères de l’instruction chrétienne en 1896. Dévoué à l’étude, ses parents lui avaient appris la spiritualité de Louis-Marie Grignion de Montfort. Il se démarque comme l’un des meilleurs sujets des frères.

En 1907, deux années après le passage de la loi Combes, les communautés religieuses françaises sont obligées de cesser leurs activités : plusieurs choisissent de s’exiler au Canada. Even fait partie de ceux, qui partent vers l’Amérique. D’abord professeur dans le Montana, près des montagnes rocheuses, il arrive au Canada le 24 juin 1906.

Even enseigne à Grand-Mère et à Montréal de 1907 à 1911, puis il devient sourd. On décide donc de l’envoyer à La Prairie, où il apprend le métier d’imprimeur. Il étudie l’allemand et le latin, achète les outils nécessaires et fait développer considérablement son imprimerie. En novembre de 1920, il est relevé de sa mission chez les frères, étant jugé plus apte à poursuivre une formation intellectuelle.

Bientôt, Even trouve un travail d’imprimeur à Garden City Press de Sainte-Anne-de-Bellevue. L’année suivante, il épouse Laura Leblanc avec qui il aura quatre enfants. Parallèlement, il occupe le métier de journaliste et de traducteur avec l’organe de presse Le Moniteur. À la suggestion du ministre William Fielding, il décide de lancer des cours commerciaux sur le crédit.

Even commence son étude de la question en traduisant le livre d’Anne-Irene Caldwell Money – what is it? sous le titre La Monnaie et ses mystères (Garden City Press, 1935). Cependant, il adhère au mouvement créditiste seulement après avoir lu un court texte de James Crate Larkin sur les idées économiques de Clifford Hugh Douglas. Immédiatement convaincu de la justesse du créditisme, il se fait rapidement propagateur de la doctrine et de la philosophie créditiste, croyant qu’elle peut être un bonheur et une joie pour l’humanité. Son expérience dans l’imprimerie lui aide à se bâtir un réseau de contacts, une base politique et des cercles d’amis voués à l’étude du système économique et du rôle qu’aurait à jouer le crédit.

Le Crédit Social aujourd’hui

Alors, s’agissant du Crédit Social, alias Démocratie Économique, voici, ci-dessous, ce texte (que j’ai lu pour la première fois en lisant un livre il n’y a pas tout à fait 30 ans) qui m’a impérativement et définitivement mis la puce à l’oreille sur la problématique suraiguë et récurrente de l’argent et du rôle des banques, et les effets le plus souvent calamiteux sur les sociétés. Depuis le début (dès avant internet) j’ai envoyé ce texte à de nombreuses personnes, et non des moindres, toutes les réponses que j’ai reçu expriment un grand soulagement pour ce que cette explication apporte en connaissance accrue et très claire sur la monnaie, ce sujet abscons entre tous. Chaque mot, toutes les phrases recouvrent très exactement la principale problématique de l’argent en son versant monétaire. Aujourd’hui, simplement, toute la finance marche en temps réel dans le monde aussi vite que la lumière. En effet, l’informatique gère l’ensemble des opérations; cependant la structure de la monnaie et du fonctionnement des mécanismes bancaires dans leur essence sont complexifiés mais inchangés. Ils sont inchangés depuis la pratique de la création de la monnaie de crédit et l’usage des réserves fractionnaires des banques ayant droit à la création monétaire.

L’essentiel de l’élucidation vous la lirez dans ce texte ci-dessous. Le Crédit social alias Démocratie Économique y est décrit de façon très claire et concise.

Par ailleurs, (peut-être que vous le connaissez déjà) voici, ci-dessous le  site des Pèlerins de Saint Michel du Québec-Canada. Tous les textes de Louis EVEN (1885-1974) s’y trouvent. De même, l’on y trouve toutes les émissions à la radio qu’il fit, ainsi que toutes les émissions à la TV qu’il fit; parfois avec sa collaboratrice de toujours Madame Gilberte Côté-Mercier (1910-2002). L’ensemble de ses causeries à la radio et à la TV eurent lieu entre 1957 et 1971, toutes sont à présent entièrement numérisées. Vraiment je conseille de consulter, entendre, lire et de relire Louis EVEN, car il est celui qui a expliqué le plus loin et rationnellement l’essence de l’argent et son rôle, c’est à dire le – pourquoi – de l’argent. Louis EVEN, pédagogue hors série, avait un langage (parlé et écrit) d’une clarté et d’une accessibilité sans égales, c’est clair comme de l’eau de roche, très facile à lire et à écouter (accent canadien en plus, piastre veut dire dollar-canadien, plusieurs veut dire beaucoup, il y a quelques tournures franco-canadiennes qui ne gênent aucunement la lecture).

Vous pouvez consulter autant de fois que vous voulez:  
 www.versdemain.org

Voici aussi le site de l’Association pour les Droits Économiques et Démocratique, ADED, c’est une petite association française (et laïque) présidée par Denis Gauci (ingénieur à la retraire), démarrée en 1996, très favorable au Crédit Social, le siège de l’ADED, dont je fais partie comme simple membre, est en région parisienne. Cette association émet chaque trimestre un petit bulletin très court et concis soulignant chaque fois l’essentiel à savoir sur le plan bancaire, financier ou monétaire de la situation de la crise, il doit y avoir environ 50 à 60 membres.

Site de l’ADED où vous avez tous les bulletins parus:
   http://assoc.pagespro-orange.fr/aded/ 

Renaud LAiLLiER

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.