LA GUILDE DES MÉTIERS.

LA GUILDE DES MÉTIERS.

Après le diagnostique, une piste pour revenir au plein emploi, seul moyen, honnête pour distribuer de la sécurité et des salaires, ce qu’on suppose être le minimum après quarante ans d’aventures.

Ce serait une Guilde, un regroupement des gens de métiers, ce serait une école d’apprentissage, d’enseignement, de perfectionnement et d’accompagnement tout au long d’une vie de façon à ce que les compétences d’un individu évoluant, le salaire négocié avec l’entrepreneur évolue aussi.

L’avantage pour l’entrepreneur est certain, c est à dire, il garde dans son entreprise une personne qui connait le savoir faire qui est apte à enseigner des nouveaux et qui gardant la connaissance vivante, participe à la stratégique de conservation des compétences et expériences de l’entreprise.

La Guilde, ce serait aussi un ensemble de moyens, économiques, il y a plusieurs sortes de moyens économiques, je limite à l’intérieur de la Guilde la provision en moyens. Ces moyens serviront, d’une part à installer des maîtres, de permettre à des ouvriers, employés, techniciens etc… de devenir coopérateurs d’une entité existante ou à créer. Enfin une autre part servira à organiser l’enseignement et l’accompagnement.

Mais enfin, a t-on besoin d’une guilde il y a les entrepreneurs, l’état etc..?

Des entrepreneurs, il n’y en a plus, pour plusieurs raisons, parce qu’il faut de la compétence, de l’expérience, un savoir faire et une dose d’imagination et disons le mot: d’intelligence. Il faut bien quelque chose de semblable à de l’intelligence pour être capable de mieux faire, que l’existant et surtout en dégageant d’avantage de profits, sans oublier un coût de production bien moindre.

Cela en est au point où il s’ouvre des cursus d’entrepreneurs dans des facultés, preuve évidente, que la notion d’entrepreneur, n’a pas été comprise, vu qu’il est difficile à partir de cas, tous particuliers, définir une cas d’école qui conviendrait à tous les postulants bacheliers entrepreneurs.

C’est que les compétences et expériences, ne valent plus rien. Dans une époque où tout vaut tout, rien, ne vaut plus rien, et le métier encore moins que rien.

Il faut avouer qu’il est apparu une génération, spontanée ou pas qui pense se passer des peuples, qui l’entoure, des gens  auto suffisants, pensent ils, qui ne perçoivent pas, que leurs biens de consommations ont besoin d’être produits et qu’une auto se fait en 500 ou 600 heures de temps , uniquement parce que des milliers de techniciens et ingénieurs furent capables de réduire au minimum les différentes taches et l’assemblage final. Au bout de leur vision, un retour à la barbarie, seul authentique lieu où le très riche sera possesseur de tout et ne pourra rien acquérir, car plus aucun bien ne sera à vendre.

Enfin, ce qui est le sujet : la GUILDE DES MÉTIERS, un des rares moyen de conserver la sécurité et peut être, avoir un avenir.

S. CARVAJAL

Management Stratégique Industriel & Innovations

Ce jour je fus interviewé, pendant 1 H 30 minutes, globalement la guilde des métiers n’aurait rien de nouveau, même un peu rétrograde. Je ne suis pas Coluche, aucune envie de rien. Je dis cette voie ci est praticable. C’est une information, ceux qui discutent ont surement des raisons, les leurs.

Moi, je veux bien, tout ce qu’on veut. Je fais un constat et un diagnostique, privé, plus pessimiste que celui que j ‘affiche, ici sur ce blog. D’ailleurs, je dois pas être loin du vrai problème, car pendant 25 ans personne ne s intéressait à ce que je faisais.

Et là, HOP. 

Interview!

Je suis pas naïf, juste sincère, en temps de ruses et ayant à faire avec des inconnus, c’est risqué.

Il y a bien plus grand risque que de revenir au plein emploi, pensez y.

Deux minutes, pensez y deux minutes.

Pensez vous que la crise, va se résorber et le marché inverser sa tendance ? NON!

Qu’on y réfléchisse, encore, est ce que le fait de ne rien envisager ou proposer, changera quelque chose au diagnostique et aux conséquences prévisibles ?

Mous sommes hors des limites de la prudence. Nous sommes mêmes, ailleurs, une CHOSE: le rêve de monsieur SCHUMPETER et le cauchemar de centaines de millions d’européens.

Serions moins intelligents, que le Peuple de DIEU, qui traversa le Désert, et fini par trouver la terre promise, quarante ans après le début du périple.

Or voilà, 1973 à 2013, 40 ans ou quarante ans.

Alors, finie l’aventure ?

Peut être, aurez vous un jour un écho, de ceci ?

Une toute petite sélection de certains vieux articles pour comprendre, une partie des enjeux.

 
L’Invention, un risque majeur pour une économie à croissance zéro !
 

Super « MISTRAL ».       mardi 31 mai 2011
 
Accord définitif sur la fourniture de Mistral à Moscou
Le 26 mai 2011 par Emmanuel Jarry et Yann Le Guernigou

Monde Post Moderne, l’Innovation est achetée à l’étranger ou alors on recycle les vieilles lunes…

Samedi 26 Mars 2011.

Brevets: retour de la croissance par l’innovation ?

ARROW, un exemple de suicide technologique imposè.

Samedi 26 Mars 2011.

Et des tas d’autres articles, sur la Guilde des Métiers, la Ligue Chrétienne et ses diverses rubriques, pour sortir de l’esclavage et revenir au plein emploi.

Revenir à la CIVILISATION CHRÉTIENNE.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.