Appelle t-on cela VIVRE ? 1930…. 2013, coïncidences?

Les mémoires de Marcel Péroche,

“ sénateur ” du rail.

Berger – Levrault

Février 1930.

Voilà ce qu’écrivais un jeune technicien du rail, qui venait d’être embauché à Paris et venait de louer un petit logement, avec jardin,  en attendant de faire venir sa femme.

Extrait:

…/…

Le loyer était de 250 Francs, et je n’en gagnais que 1 050; malgré tout je pris ma décision, et je partis chercher Antoinette à Saintes.

La Pacific de Mr Chapelon

Oublions les Francs, un technicien, aujourd’hui, gagne en Euro, cette exacte même somme mensuellement, 1 050€.

À la différence, de nos jours le loyer n’est pas de 250 €, mais 600 €, donc loyer réel d’environ 400 €, sur 1 050 €.

Monsieur Péroche, pouvait compter sur un reste de 800 Francs pour vivre, un peu, c’était encore très difficile 800 Francs pour un couple à l’époque, un second salaire était indispensable.

Le technicien, d’aujourd’hui, aidé par l’ A.P.L., lui n’a en fait pour vivre, que 650 €, par mois.

Savez vous qu’en RFA, à prestation supérieure mais à surface égale les loyers sont deux fois moins chers qu’en France ?

Peu de salariés en France, 11 millions dont plus de 50% de fonctionnaires, sur 66 millions d’habitants. Mais cependant, au moins 10 millions de personnes privées d’emploi, nombre en augmentation continuelle depuis 40 ans. Nombre, qui ne cessera de croitre, vu que c est la variable d ajustement de la “ Civilisation des Loisirs ” où la croissance est maîtrisée à 0% par an, voire moins. Par contre l’inflation elle n’est en aucun cas maîtrisée, quoiqu’en disent les chiffres officiels.

Comprenez vous pourquoi, nous n’avons aucun avenir ?

Pacific C500 au dépôt de Batignolles http://www.didierfavre.com/ParcBatignolles28.htm

Nous ne reviendrons pas à la traction Vapeur, mais bientôt nous reviendrons au plein emploi, seule solution intelligente, car tout le reste n’est que SUICIDE ASSISTÉ.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.