UN « GRAND » CHEZ SOI, VAUT MIEUX QU’UN « petit » CHEZ LES AUTRES. Sagesse Populaire.

Plongeon Dymanique.

Plongeon de moitié !  extrait de la TRIBUNE

La  crise du marché en Europe n’explique pas à elle seule la contraction de Renault et PSA. Si leur intercontinentalisation * croissante est un signe de dynamisme, la décrue de leurs activités industrielles tricolores est plutôt une preuve de leurs difficultés. Les constructeurs sont de plus en plus cantonnés, à leur grand dam, aux  voitures petites et compactes, les plus sensibles aux coûts de production. Pour les réduire et rendre ces véhicules concurrentiels, PSA ,et surtout Renault, ont progressivement délocalisé hors de France une bonne partie de leurs fabrications (Peugeot 107, Citroën C1, C3 Picasso, Renault Twingo, 60% des Clio)….

Au plus l’auto est petite, au plus les marges sont faibles, dit on et la concurrence forte. Il fût un temps où les plus grosses marges, se faisaient sur ces petit modèles… Donc, l’argument qui nous est présenté: trop chère à produire et obligation de délocaliser, c’était vraiment la bonne, indispensable  » occasion « .

Occasion de « Co Re Dé LOCALISER » ?

HOP ! Des chômeurs en plus, qui n’achèteront pas l’auto en question, faute de salaire.

FRANCE, OBJECTIF  ZÉRO AUTOMOBILE, EN 2017 ?

Faut il s’attendre au retour du pousse – pousse, à l’instauration d’une taxe sur les pousse -pousse.

Une taxe sur les barbus ?

Quand la Technologie est à l’agonie, ruinée par les Bancassurances et l’état, lui même, il reste heureusement l’Ingénierie des TAXES.

* Mais qu’allaient ils donc faire dans cette galère ?

S. CARVAJAL

Management Stratégique Industriel

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.