POUR QUI SONNERA LE GLAS ?

_

Un exemple. Une usine Française de matériel électrique pour auto.

Pourquoi employer un Physicien, un Chimiste, un Mécanicien ?

Un commercial, fera l affaire, tout le monde fabrique le même produit!
Ben voilà, Où, cela fait mal.

Ceci est un raisonnement de commerçant, pas d’entrepreneur.
Si tout le monde fabrique le même produit,C’EST QUE LE PRODUIT EST EN FIN DE VIE.
CAR LA VIE D UN PRODUIT CELA EXISTE.

POUR COMPRENDRE CELA IL FAUT EMBAUCHER  UN GARS, SPÉCIALISTE EN « PRODUCTIQUE », PAR EXEMPLE.

CAR, CONTRAIREMENT, À CE QUE LES JOURNAUX SPÉCIALISÉS « INDUSTRIE » DISENT, IL EXISTE DES OUTILS, POUR REPENSER LE CYCLE DE VIE DES PRODUITS…

Des chiffres, oui, en voici, mais pensez que derrière des gens perdent leur salaire et plus fort: perdent la sécurité.

Mais si nous exploitons un peu cette petite orgie de chiffres.

Supposons que la dette soit annulée.
Pourquoi pas?

Dans ce cas la l usine dont le produit serait repensé, donnerait du travail a 200 personnes, paierait 4 M de salaires par an, encaisserait 150 M de CA par an et pourrait même en augmentant la production, atteindre 300 à 400 M de CA par an.

Chiffres à la louche

Dette 10 millions €.

Une fois la faillite enregistrée :

Perte annuelle de salaires 4 Millions €

Perte annuelle d’argent pour la France 150 Millions €

Perte réelles annuelles le produit étant rénové, 360 Millions € MINIMUM

Les petits rus font les grosses rivières.

Ce que je n aborde pas c est le cout social de cette faillite, 200 personnes sur le plancher des vaches, c est la fin des commerces de proximité, fini le boucher, le charcutier, restera la pharmacie, le bar et tabac, la Mairie et l ÉGLISE peut être sauf si elle aussi est détruite?

Pour faute, « d une fois » 10 Millions, LA FRANCE PERDRA 400 Millions €, par an, perte sèche, mais qui induit d autres pertes sèches; disparition des commerces de proximité: bouchers, charcutiers, boulangers, etc….

La solution :

celle ci est technique, mais pas gratuite.

Constat :

Personne, ne voulait sauver ces emplois!

PERSONNE, ne s intéresse aux 200 ouvriers et leurs familles, personne ne s intéresse aux villages alentours où les commerces fermeront.

PERSONNE.

En fait, OUI, quelques uns, s’intéressaient à ces gens, à ceux qui dépendent d’eux et globalement à l’Économie Française. Des personnes, ayant expérience, compétence, savoir, savoir faire, mais étonnamment pas de moyens économiques.

Les idées, quand elles sont bonnes, peuvent se vendre.
NON ?

Acheter une idée pour améliorer le produit et garder les emplois,n’est ce pas socialement équitable ?

Je comprends, les gars veulent VENDRE leur idée. C est cela qui coince, c est connu que les banques elles, elles offrent de l argent à qui en demande, sans justificatifs.
La centrale syndicale qu il vous faut,  fut contacté, la mairie et l administration de la société…

PERSONNE, AUCUN INTERLOCUTEUR.

S. CARVAJAL

Management Stratégique Industriel

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.