LA RELATIVITÉ ÉLARGIE ou la perte de discernement totale ?

On reste dubitatif après le lecture de ceci.

http://www.lepoint.fr/sante/les-obeses-sont-plus-en-danger-au-volant-21-01-2013-1618368_40.php

Les conducteurs obèses sont plus susceptibles de mourir lors d’une collision sur la route par rapport aux personnes de poids normal, selon une étude élaborée à partir de données d’accidents de la route aux États-Unis et publiée mardi dans une revue britannique.

Déjà, on ignore si les accidents sont représentatifs de la population des USA, ensuite il n’est apparament pas fait mention de la hauteur, taille des personnes en surpoids.

L’étude publiée par Emergency Medicine Journal, une revue du groupe BMJ, montre que « plus le conducteur est obèse, plus le risque de décès s’accroît » en cas d’accident par collision avec une voiture particulière.

Les chercheurs de l’université de Californie (Berkeley) et de West Virginia ont eu l’idée d’exploiter les données d’un système national américain d’enregistrement des accidents de la route, avec plus de 57 000 collisions répertoriées de 1996 à 2008. Ils se sont concentrés sur les accidents entre voitures particulières où l’impact a été violent et a entraîné la mort d’au moins un conducteur.

Déjà pas de vrais chercheurs ils utilisent une base de données commerciale, qui elle répond à des impératifs commerciaux par exemple faire payer plus cher les personnes en surpoids… Vous voyez ce que je veux dire ? En plus commentaire imprécis: Il n’y a qu’un conducteur par automobile, mais je crois que cela vient de la traduction, je  crois,  » au moins un conducteur sur les deux impliqués dans l’accident », formule plus proche surement de la vérité.

« L’analyse a montré que le risque de décès augmentait avec l’obésité du conducteur, selon la classification de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui classe l’obésité du niveau I au niveau III », selon le BMJ. Au niveau I d’obésité, les conducteurs obèses ont 21 % de risques en plus de mourir dans un accident par collision par rapport aux conducteurs avec un poids normal. Au niveau II, le risque supplémentaire est de 51 % et au niveau III, le risque est 80 % plus élevé.

L’étude montre au passage que les hommes en sous-poids sont également plus susceptibles de mourir dans une collision par rapport aux conducteurs de poids normal, mais de manière « modérée » avec un risque accru de 19 %.

Donc l’étude propose deux solutions, les personnes en surpoids ont plus de chances (risques) d’accident Morbides, que la majorité des gens, majorité des gens qui cependant doit être diminuée de la part des gens en sous-poids. Voila une belle étude commerciale. La réalité me semble être ailleurs. Par exemples des autos mal adaptès aux conducteurs, voir des conducteurs qui n’ont pas les moyens d’acquerir des autos plus sures, genre Rolls Royce, mon étude personnelle, montre qu’en cas d’afrontement frontal de deux ROLLS ROYCE les passagers à l’arrière souffrent de moins de soucis que les conducteurs. ;o)

Des « crash tests » (simulations de collisions) réalisés sur des cadavres humains ont montré que les ceintures de sécurité étaient moins efficaces pour maintenir le corps des personnes obèses contre le siège en raison « des tissus mous supplémentaires » au niveau du ventre. Pour les auteurs de l’étude, « il se peut que les voitures soient bien conçues pour protéger des occupants de poids normal, mais déficientes pour les occupants en surpoids ou obèses ».

Analyse :

Disons le, les ceintures de sécurité comme les pots catalytiques ne servent que les fabricants de ceinture de sécurité et de pots catalytiques. En fait l’ors de carambolages, la ceinture retient une partie du corps au moment de l’impacte et ceci déforme la colonne vertébrale entrainant de lourdes lésions, irréversibles, sinon LA MORT par étirement (en langage médical sténose) des artères fémorales et vertébrales (fémorale d’un coté et vertébrale de l’autre coté et bien sûr schéma similaire mais inversé si poste de conduite à droite ), qui n’auraient pas eu lieu sans la ceinture.

Venons au fait, les autos ne sont plus des automobiles, leur carrosseries semble faite dans le même caoutchouc que les baudruches et l’habitacle est un vague rappel de ce qu’était une « cellule de conduite et transport  » des modèles anciens, il faut avoir assisté au crash tests de VOLVO, l’ancien VOLVO Suédois, pas le VOLVO chinois actuel.

Une volvo neuve lâchée de quarante mètres de haut une auto atterrissait sur le béton et la cellule était intacte,les portières n’avait aucun mal à s’ouvrir, pas de déformation de la cellule.

LA TECHNOLOGIE DES MORTS, OUTRE QU’ELLE EST MACABRE, N’APPORTE RIEN A LA CONNAISSANCE DU VIVANT.

S. CARVAJAL

Management stratégique

Conducteur d’automobile, une race en voie de disparition.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.