Suivant de sérieux analystes, en France, pour 2013, il y aura 65 000 faillites d’entreprises.

Quelle est cette logique,  qui veut qu’on n’essaie, même pas, de sauver l’essentiel?

Devant la hausse du chômage, que se fait il ?

Il ne s’agit pas de 40 000 personnes, des marginaux, des philosophes, des anarchistes, des gens, qui voudraient vivre de l’air du temps mais au frais de la princesse ?

Il semble, que peu de monde se soucie, de nos concitoyens interdits de salaires et de travail ?

Est ce, que je me trompe?

Faudra t-il, demain, tuer les chômeurs ?

La question n’est pas idiote, regardez ce lien, on aide les vieux à glisser vers une contrée réputée plus souriante …http://www.francetvinfo.fr/un-deces-sur-deux-serait-du-a-une-decision-medicale-susceptible-d-abreger-la-vie_180667.html

Des actes dits, légaux, autorisent des interruptions de grossesses, des actes légaux aussi, sinon ce seraient, des crimes, permettent aux corps médical d’aider les vieux, à glisser…

Demain, après le mariage pour tous, aurons nous l’interruption volontaire de vie, des chômeurs ?

Les syndicats, ont joué un vilain rôle, ils ont refusé de défendre, les gens interdits de salaires et de protection sociale pour eux, leurs parents et enfants. 

C’est pas des travailleurs ! OUI, effectivement, ils ont perdu un droit et cela va à l’encontre de la constitution, contre les droits de l’homme, aussi.

Personne ne s’émut, tout le monde consenti, sans imaginer, que les anciens droits seraient tous rabotés et réduits à rien.

Revenons, à nos futurs chômeurs, sans oublier les entrepreneurs, qui vont aussi faire faillite, sans pour autant avoir voulut arriver à cette mauvaise fin.

Si nous ne changeons rien, demain nous aurons, bon gré mal gré 1 200 000 chômeurs de plus, fin 2013.

Si nous pensons, que cela commence à bien faire et qu’il devrait être possible d’agir afin d’éviter cela. Alors, nous nous apercevrons qu’il est effectivement possible de ne pas casser, ce qui fonctionne encore.

Comment ?

C’est simple et c’est donc pour cela que ce n’est pas fait.

Ben non on va pas faire trop  simple. Voyons!

Révisons le rôle des CCI et leur aptitude à juger des capacités des entreprises artisanales et industrielles, ramenons les à ce qu’elles connaissent le mieux; le Commerce.  Il est vital, pas stratégique, vital, de ne pas encaisser ces 65 000 faillites et ce million passé de chômeurs supplémentaire.

Dans une entreprise industrielle, qu’est ce qui représente de la valeur ?

Le matériel, les stocks, l’immobilier, les dettes des autres vis à vis de l’entreprise (cela c’était avant, aujourd’ hui, une dette ne se paie plus, signe des temps), il reste encore deux choses : la renommée de l’entreprise et le SAVOIR FAIRE des équipes d’études et production. Voilà la photographie, qui doit se former dans la tête du consultant en Stratégie Industrielle.

Pourquoi jeter tout cela ? Globalement, une fois les ouvriers et techniciens mis à la rue, ce pays se portera t-il mieux ? NON!

Les juges, ne font pas ce chemin, consistant à comprendre la logique d’une société artisanale ou industrielle et ne pensent pas qu’un changement de production peut sauver une entreprise, mais surtout cette Analyse, prend du temps et nécessite des connaissances industrielles. Donc, parons au plus pressé; réalisons et obtenons des liquidités.   Triste !

Je propose donc de rendre aux industriels et à un comité de possibles repreneurs en partie ou pour l’ensemble  (liés déjà par contrat: fournisseurs, clients, ..) des élus locaux ou plus lointains ainsi qu’un (des) cabinet de Consultant en Stratégie Industrielle et Innovation. Pas de comptables, sauf pour chiffrer les dettes, encours et différentes rubriques des livres.

Il serait possible, ainsi d’éviter les licenciements et les pertes de compétences, 1 200 000 chômeurs de plus et c’est la TOUTE LA FRANCE, qui se retrouvera à la RUE. Il nous faudra comme les GRECS aller chercher ailleurs un Pays et un Avenir.

S. CARVAJAL

Management Stratégique Technologie & Innovation

Votre société risque de déposer le bilan en 2013 ?

Pensez à contacter vos fournisseurs, demandez des délais aux fournisseurs et pouvoir publics, contactez la Guilde ligue.chretienneATgmail.com afin de monter un possible plan de poursuite d’activité, pas pour la gloire, mais pour garder en marche (même au ralenti) le vrai moteur de notre économie.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.