Pacifique Nord, La plaque continentale  » Mu « , remonterait elle ? 21/11/2012

A d d e n d u m

Le Monde tel qu’il est !

Pacifique Nord. 

La plaque continentale “ Mu * ” remonterait elle ?

Il semble !

* OUI, c’était là !

cliquez sur le lien

21/11/2012 Pacifique Nord, La plaque continentale ” Mu “, remonterait elle ?

Régulièrement mis à jour.

21 Novembre 2012

  S. CARVAJAL

Management  Stratégique

Tiré de Wiki

 
Des changements importants dans la structure cristallographique des divers minéraux du manteau, qui sont des changements de phase au sens thermodynamique, vers respectivement les profondeurs de 410 kilomètres et de 670 kilomètres sous la surface, encadrent une zone dite de transition, définie initialement sur la base des premières images sismologiques. Actuellement, on appelle manteau supérieur la couche qui va du Moho à la transition de phase vers 670 kilomètres de profondeur, la transition à 410 kilomètres de profondeur étant reconnue pour ne pas avoir une importance majeur sur le processus de convection mantellique, au contraire de l’autre. Et l’on appelle donc manteau inférieur la zone comprise entre cette transition de phase à 670 kilomètres de profondeur, et la limite noyau-manteau. Sous le manteau inférieur, le noyau terrestre, composé à presque 90 % de fer métal, constitue une entité chimiquement originale de tout ce qui est au-dessus, à savoir la Terre silicatée. Ce noyau est lui-même stratifié en un noyau externe liquide et très peu visqueux (viscosité de l’ordre de celle d’une huile moteur à 20 °C), qui entoure un noyau interne solide53 encore appelé graine. Cette graine résulte de la cristallisation du noyau du fait du refroidissement séculaire de la Terre. Cette cristallisation, par la chaleur latente qu’elle libère, est source d’une convection du noyau externe, laquelle est la source du champ magnétique terrestre.
Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.