Horreur, Fatalitas…. ! l’ ANSCHLUSS est de retour, mais est en retard !

L’ Allemagne n’en a << TOUJOURS >> pas fini avec son impérialisme.

Il est difficile de se passer des mauvaises habitudes.
Jusqu’où ira le Chancelier Allemand ?
Madame SAUR MERKEL  est bien le CHANCELIER allemand.
Dès fois, on se demande si l’histoire, la « Mauvaise Histoire », ne se rejoue pas sous nos yeux…ébahis !
+ mise à jour 18 Oct les Dragons veulent bouffer l EUROPE

La Présidence Française est ferme, on ne cédera plus rien, rien, sauf si, si l’Allemagne hausse le ton.

Contrairement à ce qui est dit ici et là (et particulièrement dans l’article de la tribune ): la fusion EADS avec BAE était une idée de la Chancellerie Allemande qui détient effectivement les droits de votes et NON DAIMLER (ce qui devait être le cas) en France en tout cas c’est LAGARDERE qui détient les actions et des droits de vote minorés par rapport aux Allemands. cf voir articles sur le sujet sur la ligue ou la guilde.

L’exécutif Allemand visait le sabordage de Cassidian (France RFA, en laissant à la FRANCE le souci de se débrouiller avec cassidian).

La NON absorption de BAE, laisse un MANQUE  TECHNOLOGIQUE  BÉANT  EN  RFA .

N’oubliez pas; L’ALLEMAGNE A BESOIN DE 200 000 Ingénieurs, ou de

1 000 000 de brevets par an.

Forcing Technologique.

Ben voyons!

Que ne les a t-elle fait ces 200 000 ingénieurs ?

Ha! Cela coûte de l’argent ?

Je savais pas!

L’ALLEMAGNE en veut toujours plus, pourtant EADS c’est 20.205 salariés en Allemagne, 17.168 en France.

Pourtant, AIRBUS c’était pas Franco Français ?

Sud Aviation, c’était pas Franco Français  ???

Demandez, LA FRANCE, donne ses inventions, ses usines, son argent NOTRE ARGENT et accepte d’encaisser des dettes et produire des demandeurs d’emplois…

Jusqu’à quand ?

LA  FUSÉE  PERDITION  EST  EN   PLEINE  ACCÉLÉRATION.

S.  CARVAJAL

Management Stratégique Technologie & Innovation

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20121017trib000725514/airbus-l-allemagne-en-veut-toujours-plus.-jusqu-ou-ira-t-elle-.html

18 Oct

Madame SAUR (dragon?) « MERKEL » depuis qu’elle est marièe, veut l’EMPIRE !

La chancelière Angela Merkel a défendu jeudi l’idée de confier au commissaire européen aux Affaires économiques un droit de veto sur les budgets nationaux des State membres, dans un discours devant le Bundestag.
« Nous pensons, et je le dis au nom de l’ensemble du gouvernement allemand, que nous pourrions faire un pas en avant en accordant à l’Europe un véritable droit d’ingérence sur les budgets nationaux quand ils ne respectent pas les limites fixées pour la stabilité et la croissance », a-t-elle déclaré, en appuyant l’idée de confier un droit de veto dans ce domaine au commissaire européen aux affaires économiques.
« Quand nous aurons un mécanisme capable de déclarer non valide un budget (…) nous serons alors au point où nous aurions bien sûr besoin de quelqu’un au sein de la commission qui aurait autorité en la matière et il n’y a que le commissaire aux Affaires économiques qui peut faire cela », a-t-elle dit.
 

Wolfgang Schäuble a mis en avant une union budgétaire forte. Dans l’intérêt de l’Allemagne….Wolfgang Schäuble est donc franchement sorti du bois mardi en proposant une vraie union budgétaire pour l’Europe avec un commissaire capable de refuser des budgets nationaux et un parlement européen doté d’un vrai droit de décision sur les finances de chaque Etat membre. Ce projet est la reprise et l’approfondissement de ce qu’avait déjà proposé la chancelière Angela Merkel à la fin de l’année 2011 lorsqu’elle avait demandé que la cour de justice de Luxembourg puisse annuler les budgets qui ne respecteraient pas le pacte de stabilité. C’est en réalité le projet le plus centralisé (à Bruxelles, on dit fédéraliste) qui a été avancé à ce jour pour l’Europe.

Traduction approximative de l’ Article en allemand natif.
« Dans la vision stratégique générale les conditions essentielles du succès de la fusion,  n’étaient pas présentes » ! Étonnant rapport qui préconise une fusion de cette taille et dont le principal axe stratégique fait défaut. note du rédacteur français. C’est ce qui apparait dans le rapport qui est présent au journal du commerce du vendredi. Aucun des gouvernements participants et aucun des gros actionnaires ne soutenait sans restriction la fusion « …  
 
Mit 22,45 Prozent ist auch die deutsche Seite an EADS beteiligt. Bisher hielt DaimlerChrysler 15 Prozent
und ein Konsortium von Bundesländern, privaten und öffentlichen Banken 7,5 Prozent.
Allerdings behielt DaimlerChrysler nach dem ausgehandelten Kompromiss 22,5 Prozent der Stimmrechte und blieb so größter stimmberechtigter EADS-Einzelaktionär. 7,5 Prozent der EADS-Anteile soll nun die Staatsbank KfW übernehmen, so dass sich der Daimler-Anteil auf 7,5 Prozent reduziert.

_________________________________

DEMOKRATIA   STUNK ?

voir LE DICTATEUR le seul et UNIQUE,

le film de Charlie CHAPLIN

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.